CVthèque Jean-François PETIT 2017-2019

CVtheque J F Petit 2017-2019

Publicités
Citation | Publié le par

Colloque international sur « Philosophie et Sociétés en crise

« Philosophie et Sociétés en crise » Ouagadougou (Burkina Faso, 18, 19 mars 2019)

avec la participation du REPHI

 

20190319_174129

 

 

20190318_092726

Conférence inaugurale du colloque.

Photo: de la gauche vers la droite: Prof. Jacques NANEMA; Prof. Yao Edmond; Mme Antoinette Montaigne; Prof. Jean-François PETIT

 

db3ad3e0-b141-4527-8212-7fc125bf1211

Mot de clôture du prof. Jean-François PETIT

 

Publié dans Uncategorized

Boîtes noires et gilets jaunes. Regards croisés sur la socialité à l’ère de l’anthropocène.

Boîtes noires et gilets jaunes

Regards croisés sur la socialité à l’ère de l’anthropocène

Jean-François PETIT, Vincent PUIG et Vincent LAQUAIS

Paris, l’Harmattan, février 2019

Popularisé par le Prix Nobel de chimie Paul Crutzen en 1995, le mot anthropocène désigne la période qui a débuté lorsque les activités anthropiques ont laissé une empreinte sur l’ensemble de la planète.[1] C’est le positionnement dans la dynamique de ce modelage qu’ont décidé d’explorer les dix auteurs de cet ouvrage. Ils questionnent de façon prémonitoire en 2017, les domaines préparant la socialité de l’époque des boîtes noires et des gilets jaunes anticipant largement la crise actuelle. Ce travail commun mené à l’Institut de recherche et d’innovation basé au Centre Georges Pompidou et à l’Institut catholique de Paris permet un bilan ciblé de notre contemporanéité. Il est dressé à partir des problèmes saillants de la scène sociale. Il tire aussi un cri d’alarme sur des pratiques désormais en mesure de nous conduire à une déshumanisation complète. Lire la suite

Publié dans Uncategorized

Jean-François Petit, Lazare Ki-Zerbo (dir.), Justice transitionnelle, justice alternative, Paris, Les éditions franciscaines, 2017. Par Fred Poché

Dans Purifier et Détruire. Usage politique des massacres et génocides, Jacques Sémelin soulignait que les opinions publiques se lassent des drames dont les médias les assaillent ; et une catastrophe vient en chasser une autre sur les écrans de télévision. En effet, à l’heure du sensationnel, ou de l’événementiel, la continuité historique se voit souvent remplacée par d’autres tragédies, dès lors que le drame se révèle moins médiatique. Circulez, il n’y a rien à voir ! Et pourtant, le réel résiste. Aussi, la trace des victimes crie-t-elle à la fois justice et mémoire. Or, c’est dans ce type de contexte qu’émerge la pratique de la « transitional justice ». Celle-ci, en effet, se développe après des guerres intestines au sein d’une société. Il s’agit, alors, par la commémoration de la violence passée et la libération de la parole, d’honorer les mémoires blessées afin d’entrer dans une logique de reconnaissance des victimes ; l’objectif consistant à réparer une société et à lui permettre de retrouver un fonctionnement démocratique pacifié. Lire la suite

Publié dans Uncategorized

Le Document préparatoire du Synode sur l’Amazonie. Une lecture sous le prisme de l’Interculturalité de Jean-François PETIT

Cet article est un élément du dossier « Peuples minoritaires, quelle bonne nouvelle ? » de la revue Spiritus (234, mars 2019) qui contient un autre article sur le synode pour l’Amazonie.
On peut se procurer l’ensemble de la revue à l’adresse  : asso.spiritus@gmail.com ou spiritus.redaction@wanadoo.fr.
Publié dans Uncategorized

Politiser ou privatiser l’ethnie ? Réflexion à propos du bien commun en Afrique postcoloniale

Essodina BAMAZE N’GANI auteur du présent article  est intervenu comme doctorant de Paris 4 Sorbonne Université dans le cadre du REPHI le 24 mars 2018 sur la question de la diversité à partie du livre d’Alain Renaut Un humanisme de la diversité. Essai de décolonisation des identités (Flammarion, 2009)

Résumé de l’article

En raison de fortes tensions ethniques qui le mettent en branle, l’état en Afrique vit un délitement du tissu collectif. Dans un contexte de pluralisme ethnique fort, la négation de ce pluralisme par la politique d’assimilation a eu pour effet contraire l’édification d’un sectarisme ethnique donnant lieu à une instabilité socio-politique. En réaction, la prise en considération institutionnelle de l’ethnie n’a pu empêcher cette instabilité. Oscillant ainsi entre politique d’assimilation et naturalisation normative de l’ethnie, l’État y vit une crise du bien commun. Le présent article vise à montrer que la gestion du pluralisme ethnique en Afrique ne saurait se réduire à de simples dispositions politico-juridiques. Il s’agit bien plutôt de promouvoir la perspective de la postcommunauté qui vient fédérer trois types de mobilisations enchevêtrées : l’une relative à la conscience, l’autre à la participation de toutes les composantes communautaires au bien commun, enfin celle relative aux nouvelles responsabilités de l’État.

Publié dans Uncategorized | Laisser un commentaire

Réseau des études décoloniales

Après son intervention dans le cadre du REPHI, Alfredo Gomez-Muller fait part du grand intérêt du réseau des études décoloniales, dont on pourra prendre connaissance à partir du lien suivant :http://reseaudecolonial.org/2019/01/22/un-monde-chixi-est-possible/

Publié dans Uncategorized