Colloque Laïcité et interculturalité, les 7 et 8 avril 2016

Le REPHI a organisé les 7 et 8 avril 2016 un colloque international de Philosophie intitulé « Laïcité et interculturalité », à l’Institut Catholique de Paris.

=> Argument du colloque

=> Programme du colloque

=> Télécharger des conférences


Il pourrait y avoir un rapport d’homologie entre les conflits inter-religieux qui ont conduit à l’instauration d’États laïcs et les conflits entre les identités et les cultures auxquels on doit  désormais faire face dans le monde contemporain par l’interculturalité. Laïcité et interculturalité seraient des réponses analogues à des conflits analogues.

Mais l’interculturalité est-elle seulement un concept analogue ? Ne conduit-elle pas à un élargissement, un approfondissement, une transformation de la laïcité dans un sens à repréciser aujourd’hui ?

Car, avec l’interculturalité, il ne s’agit pas simplement de la neutralisation d’un espace de relations, avec un retrait des convictions et des identités dans le domaine privé, mais la possibilité d’interactions actives qui permettent à chaque individu, à chaque groupe humain d’évoluer et de s’enrichir culturellement.

Ce colloque international de recherche invitera à redéfinir et à comparer des expériences de la laïcité, de la vie sociale sécularisée, de la culture et de l’interculturalité. Il visera à mieux cerner conceptuellement des notions et leurs rapports (laïcité, sécularisation, interculturalité, multiculturalité, espace public, etc.).

Il concernera le rapport que chacun peut avoir à son identité et à ses convictions et à celles des autres. Il mettra en jeu la compréhension que la République, la religion et la culture peuvent avoir chacune d’elles-mêmes en tant qu’ensembles pratiques.

Pour ce qui le concerne, dans son rapport avec les religions et les cultures, l’État reconnaît aujourd’hui les limites de son fonctionnement dans l’espace public, notamment de l’école ; une formation qui prendrait en compte la différence des religions dans un cadre réélaboré est plus que jamais nécessaire. Mais une prise en compte de l’interculturalité, dont beaucoup de jeunes font l’expérience de fait, ne permettrait-elle pas de faire mieux ?

Dans ce colloque, une table-ronde finale demandera à des « représentants » des religions de dire comment ils comprennent chacun dans leur religion le rapport entre laïcité et interculturalité, après avoir suivi l’ensemble des interventions.

Serge Gougbèmon et Jean-François Petit, directeurs du REPHI

Publié dans Uncategorized

L’apport des religions dans une société laïque

Un article de Hubert Faes à lire, paru dans la revue Spiritus, N° 222, Mars 2016.

=> Télécharger l’article

Enseignant et chercheur en anthropologie philosophique, Hubert Faes travaille notamment à l’Institut catholique de Paris, au sein de la Faculté de philosophie dont il a été le Doyen de 2006 à 2009. Il centre sa réflexion sur la condition humaine et cherche à éclairer, à partir de celle-ci, les questions touchant à l’éthique, la politique, l’épistémologie. Parmi ses ouvrages, on peut mentionner : Peiner, œuvrer, travailler. Sur le travail et la condition humaine, Paris, L’Harmattan, 2003 ; Le paradoxe de la condition humaine selon H. Arendt, Louvain-la-Neuve, Peeters, 2016 (sous presse).

Publié dans Uncategorized

Retour sur la séance dédiée à Gilles Verbunt

Samedi 23 janvier 2016, les Éditions franciscaines et le Réseau philosophique de l’interculturel  (Institut Catholique de Paris) ont assuré la présentation du livre-posthume de GILLES VERBUNT, Changeons notre façon de penser la culture, au Couvent Saint François (Paris 14e). Retour en images.

=> Bon de commande du livre Manifeste interculturel, Gilles Verbunt

Publié dans Uncategorized

Retour sur le colloque « Justice transitionnelle, justice alternative. Quels enjeux éthiques et politiques en Afrique ? »

Organisé le 29 janvier 2016 par la chambre criminelle de la Cour de cassation, en partenariat avec le REPHI, le colloque « Justice transitionnelle, justice alternative. Quels enjeux éthiques et politiques pour l’Afrique ? » a réuni une centaine de participants. Retour en images.

Publié dans Uncategorized

Justice transitionnelle, justice alternative Quels enjeux éthiques et politiques en Afrique?

Colloque à la Cour, organisé par la chambre criminelle de la Cour de cassation en partenariat avec le REPHI

Vendredi 29 janvier 2016, de 9 h à 18 h

->Télécharger le programme du colloque

L’Afrique, qui compte un formidable potentiel, est traversée par des crises sanitaires majeures, une sécurité alimentaire souvent fragile, de nouvelles menaces terroristes. Mais elle est surtout confrontée aux questions fondamentales de sécurité, de réconciliation et de paix. Certains pays comme l’Afrique du Sud en ont une expérience ancienne. Celle-ci  aura servi de « matrice » à bien d’autres tentatives de mise en place de formes de justice transitionnelle : commissions « vérité et réconciliation » dans de nombreux pays africains, tribunaux Gacaca au Rwanda…

Le Réseau philosophique de l’Interculturel de l’Institut Catholique de Paris (REPHI)  a organisé sur ce thème, avec de nombreux partenaires, notamment des juristes,  un colloque international  « Justice, cultures et charité » au Bénin du 21 au 23 janvier 2013. Cette rencontre cherchait à soutenir et renouveler les problématiques globales de la justice transitionnelle, à partir d’une prise en compte plus marquée de l’interculturalité.

Ce colloque d’une journée, à destination des juristes et des philosophes, se propose de dégager les apories et les enjeux de la justice transitionnelle en Afrique.

Informations pratiques : 

Grand’chambre de la Cour de cassation – Entrée par le 5 quai de l’Horloge, Paris 1er

Entrée libre,sur inscription préalable auprès de la Cour de cassation

Télécopie : 01.44.32.78.28 – Internet : http://www.courdecassation.fr

Publié dans Uncategorized

Présentation du livre posthume de Gilles Verbunt

Samedi 23 janvier 2016, à 18 h

Couvent Saint François 7 rue Marie-Rose 75014 PARIS M° Alésia

Les Éditions franciscaines et le Réseau philosophique de l’interculturel  (Institut Catholique de Paris) vous invitent à la présentation du livre-posthume de GILLES VERBUNT :

MANIFESTE INTERCULTUREL. Changeons notre façon de penser la culture

Invitation pr sentation Verbunt (1)

 RSVP : Jean-François Petit jfpetit@netcourrier.com

=> Bon de commande du livre Manifeste interculturel, Gilles Verbunt

Ce livre est le premier d’une nouvelle collection initiée par l’Institut Catholique de Paris sur les questions interculturelles.

L’auteur – Décédé en 2014, Gilles Verbunt, d’origine néérlandaise, était l’un des spécialistes reconnus de la question interculturelle, à la fois acteur de terrain et enseignant/chercheur.  Ce livre, écrit peu avant sa mort, est en quelque sorte d’aboutissement de son travail de recherche.

Publié dans Uncategorized

« La culture de l’autre. Une lecture postcoloniale d’Emmanuel Levinas », de Fred Poche

Vient de paraître aux éditions Chronique Sociale un nouveau livre de Fred Poché : La culture de l’autre. Une lecture postcoloniale d’Emmanuel Levinas, Préface de Serge Gougbèmon, directeur du REPHI. Cette lecture renouvelle l’herméneutique de l’oeuvre du philosophe le plus généreux du XXe siècle.  

culture de l autre couv

Quatrième de couverture

Sur fond de méfiance ou de peurs sclérosantes, la question du rapport à la différence culturelle s’impose à nos sociétés et déstabilise de nombreux individus. Les uns, en effet, ne reconnaissent plus le pays de leur enfance, tant les métamorphoses se révèlent importantes ; les autres, déracinés ou héritiers de l’immigration, se sentent continuellement à la marge, marqués du sceau de l’étrangeté. Ils se débattent, alors, dans la toile des mémoires blessées de la colonisation ou celle de la traite négrière. Partout en Europe se déploient, ainsi, des crispations identitaires et des phénomènes de rejet ou de racisme, particulièrement préoccupants. Comment (re)trouver, alors, le sens et la saveur du vivre ensemble ? Quelles voies emprunter pour apaiser les relations humaines ? Philosophe de l’altérité, défenseur d’un humanisme de l’autre homme, Levinas apparaît comme un guide incontournable pour penser la relation à autrui. Son oeuvre, particulièrement généreuse, devrait donc nous aider à traverser les logiques actuelles de défiance et de suspicion qui habitent nos sociétés ; notamment vis-à-vis des étrangers, des migrants. Cependant, le présent ouvrage ne vise pas seulement à souligner l’intérêt ou la fécondité, des écrits du grand philosophe. IL en montre aussi les limites, voire les incohérences en déplaçant le regard à partir d’une lecture postcoloniale particulière originale.

Au terme de cet ouvrage décapant sur la question de la culture de l’autre, le philosophe turc, Volka Celebi, rédacteur en chef de la revue Monokl, s’entretient avec Fred Poché à propos de l’utilité, aujourd’hui d’un détour critique par Emmanuel Levinas.

Publié dans Uncategorized