Axes de recherche

L’interculturel est devenu aujourd’hui un enjeu fondamental dans de nombreux domaines du savoir et des pratiques. Concept large, dont la signification varie au gré des programmes de recherche et des politiques publiques, il connaît une certaine fortune, sans que l’on saisisse toujours de quoi il retourne et sur quelles bases théoriques il repose. Cette difficulté provient notamment du statut incertain de l’objet. L’interculturel n’est ni une théorie, ni une démarche, ni un concept doté d’une définition consensuelle, mais un champ de recherche à l’intérieur duquel différents présupposés théoriques se croisent. Pour autant qu’elle remonte aux présupposés pour mieux définir son objet, la philosophie ne pouvait demeurer absente aux problématiques anthropologique, éthique et politique qui traversent ce champ. La Faculté de philosophie de l’ICP, fidèle à sa tradition de pensée et à partir de son rayonnement international, offre un cadre de recherche, sous la forme d’un réseau de philosophes, doctorants et enseignants, où l’interculturel comme paradigme de recherche est appréhendé dans son rapport à la philosophie : le REPHI.

Trois axes de recherche  s’imposent pour le REPHI.

1/ Le premier axe est conceptuel. La démarche interculturelle exige une nouvelle définition de la subjectivité. Le sujet est tributaire d’une appartenance (réelle ou fictive) à un espace et à un groupe humain, qui se définit lui-même par une appartenance à un ensemble socioculturel, un héritage patrimonial matériel ou immatériel, des valeurs, en somme, un vécu. Ces éléments sont des repères pour le groupe en question, et lui procurent une certaine cohésion. L’interculturel advient lorsque se greffe sur ces composantes une situation extra-culturelle, conjoncturelle et à durabilité variable, apportant des éléments dont la nature intrinsèque est différente ou différentiable. Dans cette perspective, la démarche interculturelle constitue une autre manière d’analyser la diversité culturelle, non pas à partir d’une perception réifiante des cultures définies comme entités indépendantes et homogènes, mais à partir des processus complexes et des interactions en jeu.

2/ Le deuxième axe est méthodologique. La démarche interculturelle se définit comme cadre global et multi-dimensionnel, pour rendre compte des dynamiques et de la complexité des phénomènes sociaux. Elle requiert de comprendre de l’intérieur l’univers de signification des acteurs. Il s’agira, pour le chercheur, d’acquérir une proximité avec l’univers social sur lequel il travaille, et de s’interroger de manière réflexive autant sur la culture de l’autre que sur la sienne. Ce qui implique de chercher à développer, dans une perspective interdisciplinaire, un travail sur les outils de la recherche, et ce en commun avec des chercheurs d’aires culturelles différentes et donc porteurs de traditions de pensée et de méthodes spécifiques.

3/ Le troisième axe est un appel à penser autrement. Il s’agit de faire droit à d’autres manifestations de la pensée dans le monde, la philosophie demeurant historiquement très tributaire de la domiciliation européenne. La démarche interculturelle requiert l’ouverture du champ de la philosophie au-delà de ses seules frontières occidentales et l’affranchissement des rigidités conceptuelles. Comme le soulignait Merleau-Ponty dans Signes, « notre problème philosophique est d’ouvrir le concept sans le détruire ». Husserl parlait déjà de « variation anthropologique pour faire droit aux autres expressions de la pensée » : toute culture est une variation de l’humanité. Il ne s’agit pas d’adopter une attitude relativiste, mais de rechercher un éclairage mutuel pour penser ce qui n’a pas été pensé.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s