Conseil scientifique

> Directeur : Serge Gougbèmon
Serge Gougbèmon, docteur en philosophie, est directeur du Réseau Philosophique de l’Interculturel (REPHI) à l’Institut Catholique de Paris. Il est enseignant associé à l’axe de recherche en philosophie morale et politique. Ses domaines de recherche portent sur interculturalité et philosophie, et les enjeux éthico-politiques des sociétés multiculturelles. Il est également chargé d’enseignement à l’Université Catholique de l’Ouest.

> Membres du Conseil scientifique

Egle Bonan (ADRIC)
Egle Bonan, Docteur de recherche en Philosophie (Venise), membre du REPHI et de l’Axe de recherche « Philosophie morale et politique » de l’Institut Catholique de Paris, est responsable de formation et chargée d’études à l’ADRIC (Agence de Développement des Relations Interculturelles pour la Citoyenneté). Ses recherches actuelles portent sur le rapport entre multiculturalisme/interculturalité et éthique publique, notamment sur la question des valeurs dans un contexte de diversité socioculturelle.

Hubert Faes (ICP)
Hubert Faes est Docteur d’État (Paris I) et Professeur Agrégé de philosophie, professeur retraité et ancien Doyen de la Faculté de Philosophie de l’Institut Catholique de Paris. Ses travaux récents relèvent de l’anthropologie philosophique et portent sur la condition humaine, en particulier sur l’œuvre de H. Arendt.

Jean-François Petit (ICP)
Jean-François Petit est maître de conférences en philosophie à l’Institut Catholique de Paris et rédacteur en chef de la Documentation catholique. Ses recherches actuelles portent sur la philosophie française au XXe siècle et sur une refondation de l’anthropologie, notamment à partir des dynamiques interculturelles.

Emilie Tardivel-Schick (ICP)
Emilie Tardivel-Schick, diplômée de Sciences Po Paris et docteur en philosophie de l’Université Paris-I, est maître de conférences à l’Institut Catholique de Paris, où elle dirige aussi l’Axe de recherche en philosophie morale et politique et le Master de philosophie. Son domaine de recherche recouvre la phénoménologie, en particulier la pensée de Patočka, auquel elle a consacré sa thèse, la philosophie du droit et la théologie, avec un travail en cours sur les Pères de l’Eglise.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s